Aggrandir Réduire Reinitialiser
Actualités
Laissez la logique s'emparer de votre questionnaire
Les branchements logiques sont en quelque sorte la main invisible de l'enquêteur. Grâce à eux, le questionnaire s'adaptera automatiquement aux réponses de l'enquêté. Des options techniques permettent parfois de simplifier le recueil des données et d'autres fois d'apporter des précisions sur tel ou tel sujet. Autant d'avantages qui feront de votre questionnaire votre meilleur enquêteur !

« Si vous avez répondu « oui » à cette question, allez directement à la question 5 »... c'est une instruction courante qui se retrouve dans la grande majorité des enquêtes. Lorsque le recueil de l'information se fait par téléphone, l'opérateur s'adapte aux réponses du sondé et saute automatiquement les questions qui ne le concernent pas. A contrario lorsque l'enquêté reçoit par courrier une enquête à renvoyer, celui-ci doit lui-même faire cette gymnastique... forte ennuyeuse. Ce jeu de piste n'a rien d'une partie de plaisir pour le sondé qui doit lui-même s'armer d'une attention particulière et de beaucoup de patience pour définir le chemin qu'il doit suivre.
Les branchements logiques sont facilement réalisables lorsque l'on construit un questionnaire qui sera administré par internet.

Comme son nom l'indique, un branchement suppose une continuation entre ce qui est avant et ce qui vient après, les liaisons se matérialisant par les changements de questions. Les conditions qui baliseront l'itinéraire de chacun, et donc qui valideront le passage à telle ou telle question, seront définies lors de la construction du questionnaire. Quelques soient ses réponses, le répondant suivra au final son propre chemin sans s'apercevoir de rien. Notons que les conditions qui détermineront ces changements de cap seront fixées par rapport aux réponses données à une ou plusieurs questions.
De la même façon, une réponse pourra avoir pour conséquence la fin anticipée d'un questionnaire (dans le cas d'un dépassement de quotas par exemple) ou au contraire marquer le début d'un nouveau questionnaire plus adapté (dans le cas d'un questionnaire multilingue par exemple, l'individu choisira sa langue dans un premier temps et sera ensuite automatiquement redirigé vers le questionnaire qui lui correspond).

Une autre technique consiste à compléter une partie d'une question par une réponse précédente. Prenons un exemple. Imaginons que nous désirions connaître les points forts de la marque de peinture préférée d'un répondant. D'abord il nous faudra connaître par une question à choix unique la marque de peinture préférée de notre enquêté. Ensuite sa réponse pourra être insérée dans une autre question où nous lui demanderons de noter ce produit selon différents critères. Il ne sera donc, dans ce cas, pas utile de multiplier les questions, celles-ci se « construiront automatiquement ».

Enfin, il est également possible de décider de l'ouverture d'une boîte de commentaires selon les réponses de l'enquêté. Cette boîte sera par exemple très utile pour demander des précisions par rapport à tel ou tel choix.
03/02/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
guest test title
18/11/2017 20:09:36 | Par :
guest test post
bbcode
html
http://gdhyuei23kol.com/ simple
Votre réaction
Votre prénom & nom*


Email*


Titre*


Commentaire*


Vérification anti-spam *
* champs obligatoires

 
© Thamous - Réalisation et hébergement Aphania.
Crédit photos : sxc.hu - xhtml 1.0